Valérie LAMARRE

Biographie

Au début, il y avait le goût du dessin, la souplesse des fusains, la tendresse des pastels. Puis, il y eut le choc des trois dimensions avec la sculpture, le plaisir des matières, la sensualité du modelage, la précision de la taille de la pierre, la chaleur du bois. La découverte des pâtes polymères m'a permis de créer des bijoux colorés d'inspiration ethnique et d'entrer sans appréhension dans l'univers infini de la peinture acrylique et de jouer avec la magie des couleurs. Quel bonheur de pouvoir faire ce que l'on aime.

J’ai appris mon métier auprès, de maîtres qui avaient le goût de la transmission, qui aimaient partager. Cette envie, pour moi aussi, a grandi. C'est donc tout naturellement que, depuis la fin des années 90, j'anime, parallèlement à mon travail personnel de création, des ateliers de socialisation par l'art auprès d'un public de jeunes en grandes difficultés dans des structures aussi diverses que des foyers, des espaces dynamiques d'insertion, des prisons, des centres de vie sociale... Un livre est né de l'une de ces expériences. Je l'ai écrit avec une éducatrice PJJ et un directeur de SEGPA alors que nous intervenions tous trois dans un atelier relais auprès de grands décrocheurs et de pluri-exclus. Il a été publié aux éditions "D'une".

Je n'ai pas de plan. Je suis sculptrice, peintre, pastelliste et j’ai toujours voulu faire ça.

Michel-Ange disait : « J'ai vu un ange dans le marbre et j'ai seulement ciselé jusqu'à l'en libérer. » Modestement, je cherche aussi à libérer les « anges.


Influences

Schiele, Botticelli, Miro, Fra Angelico, Bernini, Buffet, Van Gogh, Camille Claudel, Turner, Niki de Saint Phalle, Picasso, Klimt, Gaudi, Hilaire, Moore, Giacometti, Zao Wou-Ki, Ousmane Sow, Mappelthorpe, Satoshi

Créé avec Artmajeur