Valérie Lamarre

Retour

Acryliques : Les murs

Valérie, comme vous, comme moi, sait les murs qui se dressent un peu partout, frontière politique à Berlin, frontière économique entre les États-Unis d’Amérique et le Mexique, concentrationnaire au Cambodge d’après Pol Pot, protecteur en Chine ou en Angleterre. De tous temps, nos civilisations construisent des murs rétrogrades contre les « barbares », ceux qui ne parlent pas notre langue, « barbares » que nous sommes aussi pour les autres. Et Valérie ouvre les murs de nos langues singulières et1 Valérie, comme vous, comme moi, sait les murs qui se dressent un peu partout, frontière politique à Berlin, frontière économique entre les États-Unis d’Amérique et le Mexique, concentrationnaire au Cambodge d’après Pol Pot, protecteur en Chine ou en Angleterre. De tous temps, nos civilisations construisent des murs rétrogrades contre les « barbares », ceux qui ne parlent pas notre langue, « barbares » que nous sommes aussi pour les autres. Et Valérie ouvre les murs de nos langues singulières et pourtant communes. Jérémy Maranne


Créé avec Artmajeur