Valérie LAMARRE

PRINCIPALES EXPOSITIONS

Collectives                                                                                                                                                                      
- Vernouillet – 1995
- Triennale de l’Arbre de Pierre – Hospices Saint-Charles de Rosny-sur-Seine 1996
- Les Artistes du Ciment – Siège des Ciments CALCIA – Guerville 1997
- Les Artistes de Mantes – Hôtel de Ville – Mantes-la-Jolie 1997
- Marché de l’Art – Bures 1999 (Invitée d’honneur)
- Salon du Bien-Être – Compiègne 2016, 2017, 2018, 2019 (Invitée d’honneur)
- Temps d’artisans – Besançon 2017 – 2019
- Garden’Arty – Bazemont – 2019


Individuelles 

- Galerie Charles Chauderlot – Poissy 1994 - 1995 Sculptures
- CAC Le Chaplin – Mantes la Jolie 2000 Sculptures & Pastels
- TRIMITIF – Foyer des Jeunes Travailleurs – Mantes-la-Jolie 2001 Sculptures
- BNP – Hall de l’agence principale – Mantes-la-Jolie 2003 Sculptures
- Atelier – Galerie Mantes-la-Ville 2007 – 2012 Sculptures, Bijoux & Pastels
- Galerie Thuillier – Paris 3ème 2008 Sculptures
- Nausicaa – Les Mureaux 2015/2016 Sculptures & Bijoux
- La Terrasse du château – Rosny-sur-Seine 2017 Sculptures, Bijoux & Pastels
- Médiathèque - Bouray-sur-Juine 2017 Sculptures, Bijoux & Pastels
- L’Auberge en Ville – Aubergenville 2017 - 2018 Sculptures
- CPMLJ – Mantes la Jolie 2019 Peintures & Sculptures
- Le Cardinal - Maules - 2019 Peintures


Informations complémentaires

- CYRANO IV (Ciment 120 cm) fait partie des sculptures qui ont aidé les ingénieurs des Ciments CALCIA à mettre au point leur « ciment à sculpter » le MANICAL.
- Plaquette des œuvres de Valérie Lamarre éditée à l’occasion de l’exposition du Chaplin (participation textuelle du collectif 19/84)
- « Brian, Rachid, Mathilde & les autres » (En collaboration avec Philippe Jubin et Nathalie Lelouey) Collection « Voyages en Pédagogie » Édition d’Une (2017)
- Réalisation d’une fresque « citoyenneté » à l’EPM de Porcheville avec dix détenus (2018)
A venir

Pantin : janv 2020
Arnay-Le-Duc : 2020
Rosny-sur-Seine : oct/nov 2020

QUELQUES ARTICLES




Le Cardinal - Exposition acryliques

 
« …Sculptrice pastelliste. J’ai toujours voulu faire ça »
« Quel bonheur de pouvoir faire ce que l'on aime. »

De son parcours, Valérie évoque : la souplesse des fusains, la tendresse des pastels, le plaisir des matières, la sensualité du modelage, la chaleur du bois, la magie des couleurs…

Sa sensibilité, son intuition, sa perspicacité, révèlent une artiste d’une grande humanité.
Plus qu’une belle personne, Valérie est une belle âme.

Transmission, partage sont ses maîtres mots, Valérie anime également des ateliers de socialisation par l'art auprès d'un public de jeunes en grandes difficultés.
« Modestement, je cherche aussi à libérer les « anges ».
 
Comme elle modèle la matière dont immerge une œuvre au mouvement épuré, son univers modèle ceux qui le côtoient.
L’abondance des couleurs, l’équilibre des formes, entrent en résonance avec un imaginaire de sagesse, de plénitude, de sérénité.
Cette passion qui anime Valérie révèle un monde onirique de douceur et d’une valeur sans cesse renouvelées.

Son univers coloré nous appelle, accueillons ce voyage comme une grâce !

Martine Morel-Pithois - 2019

Exposition sculptures/pastels/bijoux Médiathèque de Bouray-sur-Juine - Exposition sculptures/pastels/bijoux

Pour l’amour de l’art.

La médiathèque accueille une exposition jusqu’au 1er avril.

La beauté s’est invitée à la médiathèque pour l’exposition et le vernissage de Valérie Lamarre le samedi 11 mars. Cette sculptrice, pastelliste et créatrice de bijoux a pris plaisir à expliquer l’amour de son travail : « Je me laisse aller à mon imagination, j’aime la rondeur et les formes viennent toutes seules. Je donne des cours à les jeunes en difficultés en prison ou foyer et l’art est très valorisant et il permet d’exprimer ce que l’on ne peut pas dire avec des mots ».

Elle crée des bijoux originaux en pâte polymère, des sculptures en plâtre, en bois, en bronze et en pierre et peint des tableaux en pastel ou des portraits en s’inspirant du monde africain et asiatique qu’elle affectionne particulièrement.

Cette esthète passionnée et compagne de l’auteur Philippe Milbergue a partagé avec le public sa vision de l’art lors du vernissage et de l’apéritif convivial qui a suivi. Ceux qui n’ont pas encore pu admirer ses œuvres peuvent le faire jusqu’au 1er avril à la médiathèque.

N.S.
Le Républicain
Publié le 16 mars 2017

FJT Mantes-la-Jolie - Exposition sculptures Trimitif

"L'imaginaire de Valérie ne ressemble à aucun autre. Peuplé de Sélènes, de Yogis, d'andromorphes, de visages de pierre, ou de "formes" nées des coeurs de matière, son monde nous renvoie autant aux forêts obscures de nos enfances qu'aux cours de récréation où nous inventions secrets et jeux à l'abri des regards des adultes.

Depuis près de 10 ans, d'expositions en expositions, Valérie nous raconte son roman d'amour avec la vie. Ce qu'elle bâtit, formes après formes, nous renvoie aux plaisirs du bonhomme de neige, aux crayonnages. Elle découvre (Eurêka !) lentement, pour nous, un univers de bonté, une utopie, ce vers quoi nous devrions tendre et que nous avons oublié. Nos terreurs s'apaisent grâce à ses "gardiens de couleurs", nos rêves s'envolent avec "Cyrano IV" (lisant du Bergerac sur son croissant de lune enfin atteint)."

Jérémy Maranne - 2001

CAC Le Chaplin - Exposition sculptures/pastels

Jusqu’à la fin du mois, le Chaplin propose à tous les curieux de retrouver leur âme d’enfant. Valérie Lamarre y présente en effet un échantillon de son travail de ces cinq dernières années.
Elève à l’atelier de Marc Touret, elle maîtrise désormais toutes les techniques : sculptures en terre selon la technique en creux, plâtre sur structure de métal, bois, bronze, et pastel pour les œuvres picturales. “Mon moyen d’expression principal est la sculpture. Les dessins datent tous de 1999. C’est un passage”.

Mais la technique se fait oublier tant les œuvres se répondent les unes aux autres pour créer un univers fantasmagorique. Un personnage en forme de goutte est assis tranquillement sur un quartier de lune. Une effrayante créature cornue incarne toutes les terreurs enfantines. Des êtres lunaires, pleins et ronds, sourient, se parlent, dédaignant gentiment notre regard rationnel. Une galerie de masques-lunes donne à voir toutes les émotions ressenties dans ce monde inconnu. Inconnu ou oublié ? On se découvre soudain pris d’une grande tendresse pour ces créatures aux couleurs douces, rassurantes, aux formes confortables. Tout cet univers rappelle immanquablement les contes merveilleux de l’enfance, les lutins et les elfes, les gnomes et les étoiles. “Ce sont des personnages qui sortent de ma tête. Les créatures ne sont pas réfléchies, elles naissent dans le travail direct de la matière”.

Quelques œuvres laissent bien deviner le goût de Valérie Lamarre pour les arts premiers, ou encore son récent travail sur le mouvement à travers une danseuse longiligne de plâtre. Mais son grand talent est de savoir construire, grâce à ses œuvres, un pont entre l’adulte et l’enfant que chacun de nous a été.

Charlotte BLONDEL
Le Courrier de Mantes
Publié le 14 décembre 2000
Créé avec Artmajeur